Callisto et Arcas à la Pop le 5 novembre

Un texte de Guillaume Vincent d’après la métamorphose d’Ovide

Mise en espace : Guillaume Vincent

Avec : Emilie Incerti Formentini , Anton Froehly et Guillaume Vincent

Le 5 novembre 2017 à 15h30 à La Pop – péniche en face du n° 34 quai de la loire, 75019

Arcas, un jeune garçon se plaint d’être orphelin, il nous parle de son amour pour la forêt qui lui sert de refuge. Remontant le fil, nous apprendrons pourquoi et comment sa mère et lui ont été séparés, et enfin comment sa mère et lui finiront par briller dans le ciel.

Émilie Incerti Formentini sera Calisto transformée en ourse,  en présence du jeune Anton Froehly (12 ans) et d’une mystérieuse créature…

 

ANTON. – Et toi tu te sens libre ?

ÉMILIE. – Je ne sais pas… Moi j’ai besoin d’avoir confiance.

ANTON. – Et tu préfères la comédie ou la tragédie ?

ÉMILIE. – Ben ça dépend avec qui, ça dépend du rôle.

ANTON. – Mais tu préfères faire rire ou pleurer ?

ÉMILIE. – Je sais pas…

ANTON. – Comment tu fais pour pleurer ? Par exemple si je te demande « vas-y pleure », tu peux le faire ?

ÉMILIE. – Oui mais je vais pas le faire.

ANTON. – Pourquoi ?

ÉMILIE. – Ben j’ai pas envie.

ANTON. – C’est nul.

ÉMILIE. – Et toi si je te demande de pleurer tu peux le faire ?

ANTON. – Ben non, c’est la honte de pleurer, je suis plus un bébé qui pleure.

ÉMILIE. – Ha oui ben voilà moi non plus.

 

Sur une idée originale de la

(Re)lectures

Parallèlement à la rentrée littéraire, La Pop propose un cycle de (Re)lectures destiné à un public familial. Son principe est le suivant : proposer à des comédiens, accompagnés s’ils le souhaitent par d’autres artistes — créateurs sonores, musiciens, scénographes, metteurs en scène, etc. — de s’approprier une épopée, un mythe, qui a nourri l’histoire des arts, notamment lyriques et dramatiques, et d’en faire le récit.

Après une première édition dédiée au Roman de Tristan et Iseut de Joseph Bédier, ce second cycle sera consacré aux Métamorphoses d’Ovide et rendra hommage au poète latin à l’occasion du bimillénaire de sa mort.

Dans ce poème épique dont la rédaction débuta en l’an I de notre ère, Ovide retrace la naissance et l’histoire du monde gréco-romain jusqu’à l’empereur Auguste. Cette œuvre monumentale de plus de douze mille vers constitue encore aujourd’hui une inépuisable source d’inspiration pour de nombreux artistes.

 

PRATIQUE
La Pop — Paris, péniche face au n°34 quai de la Loire 75019 Paris
métros Laumière, Jaurès et Stalingrad