Les Mille et une nuits

Une création de Guillaume Vincent d’après le texte éponyme

Note d’intention

Tout le monde connaît Les Mille et une nuits, en tout cas tout le monde peut s’en faire une image, des lampes merveilleuses, des tapis volants, des vizirs, des califes…

Un livre de contes qui est lui-même un conte : un roi est trahi par son épouse, il la décapite, et alors, plutôt que de risquer de subir un nouvel affront, chaque jour il épouse une jeune fille qu’il déflore et la fait exécuter au matin. Schéhérazade sauve sa tête en commençant une histoire qu’elle interrompt à l’approche du jour. Pour connaître la suite, le roi lui laisse la vie sauve, et les

Des récits fantastiques, des récits édifiants, des histoires d’amour, des histoires scabreuses, des histoires drôles. L’imagination de Schéhérazade est sans limite.

Les mille et une nuits ou comment le pouvoir de la fiction est capable d’arrêter la barbarie.

Guillaume Vincent

Extrait

« Les mille et une nuits, je voudrais m’arrêter à ce titre car c’est un des plus beaux titres du monde, et cette beauté vient du fait que, pour moi, mille est presque synonyme d’infini. Dire « mille nuits », c’est parler d’une infinité de nuits, de nuits nombreuses, innombrables. Dire « mille et une nuits », c’est ajouter une nuit à l’infinité des nuits. »

Borges

Equipe  

Mise en scène : Guillaume Vincent

Dramaturgie : Marion Stoufflet

Chorégraphie : Herman Diephuis

Scénographie : François Gauthier-Lafaye

Collaboration scénographie : Pierre-Guilhem Coste

Lumières : César Godefroy

Costumes : Lucie Ben Bâta

Assistant à la mise en scène : Simon Gelin

Régie générale :Edouard Trichet Lespagnol

Production : Laure Duqué

Production

Cie MidiMinuit

Création : Saison 2019/2020