Histoire d’amour (derniers chapitres)


Warning: file_get_contents(http://www.linkedin.com/countserv/count/share?url=http://www.midiminuit.fr/histoire-d-amour-derniers-chapitres/&format=json) [function.file-get-contents]: failed to open stream: HTTP request failed! HTTP/1.0 404 Not Found in /home/midiminu/version_2/site/wp-content/plugins/tk-social-share/tk-social-counter.php on line 145

« Un homme a écrit une pièce. Viennent ce jour-là un autre homme et une femme et tous les trois, ils lisent ensemble ce texte – ils sont acteurs – ou ils la découvrent seulement comme on découvre le texte d’un ami. Ce que raconte la pièce qu’à écrit le premier homme, c’est le souvenir, quelques bribes de ce que fut leur vie, ensemble, lorsqu’ils étaient plus jeunes. Ce que raconte la pièce qu’ils découvrent, c’est la version du premier homme de l’amour qu’ils connurent et de sa destruction.
La fiction qu’il en a faite. Le deuxième homme et la femme apportent leurs commentaires ou leurs propres souvenirs. « Histoire d’amour » c’est la répétition et la construction d’une histoire. » Jean-Luc Lagarce

« Lagarce évoque la pièce par rapport à sa représentation, par le fait qu’elle soit jouée par des acteurs. Et le simple fait de replacer la pièce dans le contexte de sa représentation éclaire sans doute le propos. Parce qu’effectivement on se rend compte que la pièce est construite comme une répétition, une répétition de théâtre, où l’on cherche, on avance à tâtons, on énonce des hypothèses, on a très peu de certitude. Les acteurs opèrent des vas et viens entre eux et leurs personnages et parfois ces frontières se troublent. D’autant que l’histoire qui est racontée est inspirée de l’histoire qu’ils ont vécue et sans aller jusqu’au règlement de compte, ils éprouvent des difficultés à la raconter cette histoire, elle est si proche d’eux, ce sont eux les personnages. L’écriture est sans cesse parcourue par le trouble, et la représentation n’est pas faite, à mon sens, pour dissiper ce trouble mais plutôt pour l’alimenter, pour savoir ce qu’il peut apporter, ce qu’il peut éclairer du texte de Lagarce. » Guillaume Vincent

 

 

Equipe

Mise en scène : Guillaume Vincent

Avec Florence Janas, ou Emilie Incerti Formentini, Nicolas Maury, Guillaume Vincent

Lumière : François Fauvel
Régie générale : Niko Joubert ou Camille Houard

Tournée

Juin 2007 – L’Odeon-Ateliers Berthier, Festival de la jeune création 07,
Novembre 2007 – L’institut français de Dresde
Janvier 2008 – Grand R, scène nationale de la Roche sur Yon

Production

Cie MidiMinuit et l’aide à la création de La ferme de Bel Ebat (Guyancourt)