« Les Mille et Une Nuits, je voudrais m’arrêter à ce titre car c’est un des plus beaux titres du monde, et cette beauté vient du fait que, pour moi, mille est presque synonyme d’infini. Dire « mille nuits », c’est parler d’une infinité de nuits, de nuits nombreuses, innombrables. Dire « mille et une nuits », c’est ajouter une nuit à l’infinité des nuits. » Borges

Tournées

Comment crée-t-on la vie sur un plateau ? Comment détruit-on l’artifice alors même que le spectacle ne cesse d’interroger le pouvoir qu’on prête au théâtre ? L’attraction de cette dernière création de Guillaume Vincent est de ne jamais répondre de manière figée. Libération - mai 2017

Presse / Médias

"Plus étrange que vrai. Jamais je ne croirai ces vieilles fables grotesques, et ces contes de fées. Les amoureux et les fous ont des cerveaux bouillants, des fantaisies visionnaires, qui conçoivent plus de choses que la froide raison n’en perçoit." Thésée, Acte V, Le Songe d'une nuit d'été